Le meilleur ciblage du monde

Alors que les évolutions telles que l’iOS 14 et l’ère post-cookie occupent le monde de la publicité, Profital demeure un générateur de fréquence très efficace.


                Femme avec un smartphone avec l'application Profital ouverte

Les défis des annonceurs

Dans le but de mieux préserver la sphère privée des utilisateur:trice:s, Apple a implémenté au printemps 2021 des fonctions de protection de données élargies via le système d’exploitation iOS 14.5. Lors de la première ouverture de l’appli, les consommateur:trice:s se voient priés d’autoriser la fonction de traçage. Et comme 80% des utilisateur:trice:s de l’iPhone refusent cette demande, la base de données nécessaire aux annonceurs s’en trouve réduite, ce qui diminue l’efficacité marketing.

Sur le web aussi, les choses deviennent de plus en plus difficiles. Lors de la visite d’un site web en Suisse, l’utilisateur:trice est informé:e de l’utilisation de cookies et autres technologies similaires. Le Règlement général sur la protection des données (RGPD), tel qu’il est par exemple appliqué en Allemagne, va encore plus loin et exige le consentement actif des visiteur:euse:s des sites web. Et comme si cela ne suffisait pas, voilà que Google, lui aussi, renoncera complètement aux cookies pour son navigateur Chrome à partir de 2023 (part de marché mondiale: 67% des navigateurs web). Bien qu’il existe des approches et des projets pour l’ère post-cookie, ce changement se traduit essentiellement par une mesurabilité moindre et des coûts plus élevés.

Une base de données moins importante a une répercussion directe sur les campagnes publicitaires. En effet, le Return on Advertising Spend (ROAS, retour sur les dépenses publicitaires) baisse avec les possibilités de ciblage réduites, car les entreprises ne sont plus en mesure d’atteindre leur groupe cible avec précision et de manière personnalisée. La plupart des campagnes de reciblage les plus efficaces ne touchent qu’un cercle d’utilisateur:trice:s restreint en raison du refus du traçage.

Le facteur qui a contribué au succès de Profital est le marketing pull

Heureusement, ces changements dans le monde de la publicité n’ont aucun impact sur les campagnes drive-to-store chez Profital. Les utilisateur:trice:s de Profital ne perçoivent pas les prospectus comme de la publicité, mais comme des contenus de qualité. C’est ce que prouvent les contacts, non seulement par leur quantité (jusqu’à 15% de CTR), mais également par leur qualité (plus de 50% de taux de lecture du moyen publicitaire et 79 secondes passées en moyenne par session sur chaque prospectus). Grâce au modèle de facturation basé sur les clics, la présence sur Profital est entièrement gratuite pour les annonceurs. Ceux-ci ne se voient facturer des coûts que lorsque les consommateur:trice:s s’intéressent de manière proactive à un prospectus et cliquent sur ce dernier. Les personnes qui consultent la publicité ne sont pas déterminées par des facteurs socio-démographiques, contextuels ou par d’autres caractéristiques, mais par les utilisateur:trice:s eux:elles-mêmes.

Sur Profital, les négociants et fabricants de marques s’adressent à un groupe cible en affinité avec le shopping et ce, sans aucune perte de diffusion. Grâce au meilleur ciblage du monde.

Des questions?

Pour toute question ou pour un entretien de conseil sans engagement, contactez-moi sans hésiter.

Juan-Pablo Schmid

Head of Sales

Autres articles

Soyez toujours au courant des dernières actualités.

S’inscrire maintenant à la Newsletter de Profital.